All-Ireland 2014

dimanche 21 juillet 2013

Monaghan roi d'Ulster, Mayo tourné vers les quarts

La voilà la première mega sensation de ce All Ireland 2013,
Monaghan a maitrisé cette finale de main de maitre, avec une aisance assez incroyable, prenant Donegal à son propre jeu, réduisant le propriétaire de la SAM à l'état de faire valoir.
Rien de rien, aucune solution, aucun échappatoire pour Donegal, Monaghan avait les clés et les a gardés bien au chaud dans sa main, de la première à l'ultime seconde.
Conor McManus ou Dick Clerkin , les frères Hugues (Kieran élu homme du match), Dessie Done, les anciens, les jeunes, tous à l'unisson sous les ordres de Malachy O'Rourke pour ramener la première Anglo-Celt Cup dans le comté depuis 1988 et effacer les souvenirs douloureux des finales perdues de 2007 et 2010.

Donegal ne décrochera pas sa troisième couronne consécutive en Ulster, et devra en passer par le quatrième tour de qualification (face à Laois samedi prochain) pour aller défendre son titre en quart de finale, ce qui promet d'ailleurs un quart explosif face à un autre colosse (Kerry, Mayo, Dublin).

32 minutes, c'est le temps qu'il aura fallu aux hills pour inscrire leur premier point de la partie, sur un free de Colm McFadden, ce dernier étant d'ailleurs, malgré ses 4 points inscrits sur free, particulièrement peu en verve et vendangeant quantité de free et de points sur les (rares) belles positions laissés à son équipe par Monaghan.
Arrivé à la pause avec 2 tout petits points, on ne pouvait alors qu'imaginer une réaction et un réveil des hommes de McGuinness, mais Kieran Hugues rajoutait trois coups de poignards dans les dix premières minutes de la seconde mi-temps et le milieu de terrain de Monaghan ne laissait aucune possibilité d'accélération à Donegal, qui plus est privé de Mark McHugh, sorti sur blessure.

Corey, Wylie et Dessie Mone muselaient Murphy et McFadden , incapables de scorer le moindre point dans le jeu,
chaque sursaut de Donegal, comme le free de McFadden à la 60ème ramenant les siens à quatre longueurs, trouvait une réponse immédiate.

Monaghan et ses fans pouvaient célébrer cette somptueuse victoire (0-13/0-07), méritée en tout point, et les farney boys s'annoncent comme de très sérieux clients à la succession de leur victime du jour.


Comme cela était largement prévisible, Londres n'a pas pesé bien lourd face à Mayo (0-10/5-11), les rouges et verts ne laissant d'entrée que peu d'illusions aux surprenants finalistes du Connacht.

L'aventure des "exiles" restera cependant dans toutes les mémoires, et marque peut être le début d'une nouvelle ère pour le football de l'autre coté de la mer d'Irlande et au delà, peut être, pour ce sport hors de sa mère patrie.
Le point positif pour Mayo, hormis la conquête d'un troisième titre consécutif dans le Connacht, est le retour gagnant de sa perle Cillian O'Connor, rentré en jeu en seconde période et auteur de 3 buts et 3 points.

Londres aura droit à un dernier tour de manège samedi prochain face à Cavan lors du quatrième tour du "back door"


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire