All-Ireland 2014

lundi 15 juillet 2013

Dublin évite la révolution "royals"

Sans surprise, Dublin s'est adjugé sa 52ème Delaney Cup en battant Meath en finale du Leinster (2-15/0-14), si l'écart final (+7 pour les dubs) est à peu de choses près celui prédit par les bookmakers, le déroulé de la rencontre lui , fut moins paisible pour les joueurs de la capitale que le score ne pourrait le laisser penser, Meath a proposé une opposition de très bon niveau et offert aux blues leur premier test sérieux depuis le début de la saison.

Le soleil, l'affiche et l'enjeu avaient drainé la foule des grands jours à Croke Park ce dimanche, et les quelques 65.000 personnes en ont eu pour leur argent, Meath donné largement outsider a chèrement vendu sa peau et tenu la dragée haute au champion en titre durant près des trois quarts de la rencontre, ne lâchant finalement que dans le dernier quart d'heure sous les coups de boutoir de Ciaran Kilkenny et d'un banc dubliner incroyablement riche.
Jim Gavin surprenait d'entrée en préférant O'Brien à Daly sur le flanc droit de sa défense, et Eoghan O'Gara convaincant lors de sa rentrée face à Kildare était aligné au centre de l'attaque, tandis que Paddy Andrews restait sur le banc.
D'entrée, Meath prenait l'initiative et ne laissait que peu d'espace, l'excellent Stephen Bray posant des problèmes insolubles durant toutes la rencontre aux trois défenseurs dubliner se succédant à son marquage, et même le premier but de Paul Flynn ne faisait pas plier des royals impeccables durant les 35 premières minutes, profitant du léger vent favorable pour infliger un 6-0 au dubs et mener de 4 points à la pause (0-9/1-4), et pouvant même regretter les quelques occasions de points ratés essentiellement en raison d'une volonté systématique de chercher le but au détriment du point.
Les 20 premières minutes de la seconde période voyaient Dublin revenir avec de meilleurs intentions et bien plus inspirés à l'image d'un Kilkenny omniprésent, les deux formations se rendaient coup pour coup, offrant un spectacle de très bonne qualité,
Dublin prenait finalement le meilleur à 10 minutes de la fin sur un but de Paul Mannion profitant du rebond sur une première frappe de O'Ghara, les jeux étaient faits et les bleus se qualifiaient pour les quarts, rejoignant Kerry.

Un scénario opposé à celui de la finale provinciale de 2012, qui avait vu Dublin prendre 9 longueurs d'avance et Meath revenir à 3 points au bénéfice d'une fin de match achevée en trombe.

Si le résultat final n'a pas plus sourit à Meath que lors de la dernière saison, et le bilan comptable moins flatteur, le sentiment général est lui plus positif, car, il ne faut pas s'y tromper, Dublin est bien plus fort et dans tous les secteurs qu'il y à un an.

Un chiffre étonnant pour finir, le temps "perdu" durant les "frees", tirés pour Dublin par le gardien de but, Stephen Cluxton, et qui en raison de son poste et du temps mis par ce dernier pour rejoindre le point de tir, a "dépensé" près de 8 minutes de temps de jeu effectif pour effectuer cette exercice.
voici d'ailleurs le comparatif entre les deux tireurs de frees attitrés des deux équipes,

Dublin: Cluxton 7 frees tirés, 7 min 54 sec au total, 1 minute 08 secondes par free en moyenne
Meath: Newman 5 frees tirés, 3 min 33 sec au total, 43 secondes par free en moyenne.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire