All-Ireland 2018

samedi 26 janvier 2019

Allianz League- Division 1: le preview


Mattie Donnelly (Tyrone) et Con O'Callaghan (Dublin) lors de la dernière finale du All-Ireland.


Comme chaque début d'année depuis au moins cinq ans, la seule question valable à se poser à l'heure des prévisions est: Les dubs sont-ils prenables?

Et ce d'autant plus en cette année 2019 qui peut voir Dublin entrer définitivement dans la légende du jeu, l'ogre de la capitale visant ni plus ni moins qu'un cinquième titre de suite en All Ireland, une performance jamais réalisée à ce jour.
Mais avant de s'attaquer à ce morceau de bravoure, Dublin va d'abord s'atteler à la conservation d'une league qu'il vampirise aussi depuis 2013, s'étant adjugé cinq des six dernières éditions et ayant collecté 68 points sur les 84 en jeu... La question posée plus haut trouve sa réponse dans l'analyse de l'état des forces en présence à l'orée de cette nouvelle saison. Car si on a des certitudes quand à la puissance de la machine de guerre dublinoise, aucune tête ne semble se dégager dans la meute lancée à la poursuite du champion en titre.

Après des années de stagnation, le football à Galway est clairement dans une dynamique positive, tant sur la scène inter-clubs avec Corofin (favori à sa propre succession en All Ireland) qu'en inter-comté. Les tribes ont vécu une année pleine en 2018. Après avoir opposé une belle résistance à Dublin en finale de la League, les joueurs de coach Walsh ont récupéré un titre provinciale perdu en 2017. Le top 8 laissera ensuite un goût étrange, puisque après avoir enlevé une victoire de prestige face à Kerry à Croke Park, les tribes ont calé sur Monaghan lors de la dernière journée, finissant à la seconde place de leur groupe avant de se faire éparpiller par Dublin en demis.
Le voisin provincial de Mayo flirt lui avec la relégation depuis trop longtemps en league, et la berezina connue lors de qualifs du dernier championship (élimination au 3ème tour face à Kildare) n'incite guère à l'optimisme concernant l'exercice qui s'annonce. Le retour aux affaires de James Horan sur le banc suffira t-il à enrayer le déclin? Rien n'est moins sûr...

Le duo de promus, Cavan et Roscommon ne se sépare plus! Les deux comtés avaient quitté l'élite en 2017 pour la retrouver ensemble en 2019. Les deux sont d'ailleurs des habitués de l'ascenseur entre les deux premières divisions ces dernières années et peinent à se stabiliser au plus haut niveau.

Seule équipe parvenue à interrompre la série victorieuse des dubs en league depuis six ans (vainqueur en 2017), Kerry a déçu en 2018 et Eamonn Fitzmaurice (en poste depuis 2012) n'y a pas survécu. L'excellence n'est pas une option dans le kingdom, et le nouveau boss Peter Keane a intégralement renouvelé le staff avec des objectifs fixés tant en terme de résultats que d'identité de jeu. Le potentiel est immense mais le chantier l'est aussi.

À Tyrone, la continuité est le maître mot, et la régularité dans les performances une doctrine.
Après une année 2018 riche en émotions et une première finale en All Ireland depuis dix ans, Tyrone peut de nouveau être considéré comme le plus sérieux rival de Dublin en 2019. Un groupe sans vrai point faible et qui pourra compter sur le front de l'attaque sur Darren McCurry et Kyle Coney de retour après un break d'une année. Le premier choc face à Kerry ce dimanche devrait valoir le coup d'oeil et en apprendre un peu plus sur le potentiel de ces deux poursuivants.

Monaghan avait connu le privilège d'être la seule équipe à faire mettre genou à terre à Dublin la saison dernière, en s'imposant 0-17/2-12 (17-18) à Croke Park lors de la dernière journée de league face à des dubs certes déjà qualifiés pour la finale et moins incisifs qu'à l'accoutumée. Une dernière victoire dans une league 2018 plutôt positive et achevée sur une honorable 3ème place. La suite de la saison oscillera entre le moyen et l'exceptionnel. Des montagnes russes qui trouveront leur épilogue avec cette courte défaite face à Tyrone en demi du All-Ireland. Le groupe de Malachy O'Rourke fait encore figure encore de candidat potentiel à une place en finale, en league comme en championship.   


Le prono du Gaelic FC:

Finalistes: Dublin, Tyrone

3e-4e: Monaghan, Kerry

5e-6e: Galway , Roscommon

7e-8e: Mayo, Cavan

vendredi 25 janvier 2019

Allianz League 2019- Division 2: le preview



Kevin Feely (Kildare).et Stephen Sheridan (Armagh) lors d'une rencontre de qualifs du All-Ireland 2017




Si la dernière édition de la Division 2 s'était avérée assez décevante, tant sur le plan de la qualité du jeu que sur celui de la faible opposition proposée aux deux promus (Cavan et Roscommon), on est en droit d'espérer une édition 2019 plus relevée et plus dense.

Kildare et Donegal, relégués de D1 avaient redressé la barre et évoluaient dans le top 8 du championship l'été dernier, tandis que les deux promus de D3 issus de la province d'Ulster (Armagh et Fermanagh) paraissent mieux armés que les deux relégués (Down et Louth) pour offrir à minima une résistance intéressante, et éventuellement se mêler à la lutte pour la montée (dans le cas d'Armagh).

On attends aussi bien mieux de Cork et de Meath.
Relégable durant l'intégralité du dernier exercice, Meath avait dû son salut à un coup de rein salvateur dans la dernière ligne droite, symbolisé par une victoire éclatante lors de la dernière journée face à Down.
Cork de son côté demeure l'éternel énigme, et ses sous performances à répétition en font un cas d'étude à l'échelle nationale, cette fameuse "Corkness", expression ayant fait florès et incarnant une sorte de malaise globale touchant autant le football que le hurling dans ce comté.

 Un favori? Donegal évidemment. Les hills retrouvent le purgatoire cinq après, payant ainsi une désastreuse campagne de league 2018, n'ayant collecté qu'une petite victoire face à Kildare. Entre temps, les partenaires de Michael Murphy se sont refait la cerise en championship.
Champions d'Ulster et après avoir fait bonne figure dans le top 8, Donegal veut voir comme un signe le fait que la dernière année ou Donegal avait évolué dans cette division (en 2014) coïncide avec sa dernière participation à une finale de All-Ireland. Avec un effectif au grand complet, mixe de jeunesse et d'expérience, la remontée illico peut difficilement leur échapper.

Kildare fait également figure de sérieux prétendant pour attraper l'un des deux billets et retrouver comme Donegal la D1 dans les plus brefs délais.
Les lillies ont vécu une année 2018 tout en contraste. Relégués de D1 après sept défaites mais sans jamais démériter, le groupe de Cian O'Neill a ensuite subit l'une des pires humiliations de son histoire en dévissant face à Carlow dans le Leinster, avant de réaliser l'exploit face à Mayo au 4ème tour des qualifs du All-Ireland, se qualifiant ainsi et contre toute attente pour le premier top 8 de l'histoire.

Le projet de Kieran McGeeney à Armagh semble commencer à porter ses fruits. Les oranges partent de loin, et la belle promotion décrochée l'an passé doit se concrétiser par une campagne 2019 à la hauteur. Le bon parcours réalisé lors d'une McKenna Cup étonnamment compétitive pour cette période de l'année (finaliste face à Tyrone) donne une bonne idée de l'état d'esprit qui règne dans le "comté verger". Il faudra compter avec Armagh.

La première saison de l'ancien manager du Donegal Rory Gallagher aux commandes de Fermanagh fut pour le moins concluante. Une promotion en D2 et une finale provinciale, un bilan clairement positif, que même la défaite face à Kildare au 4ème tour de qualifs n'est pas venue ternir. Fermanagh est toujours dur à faire plier et plus encore sur ses terres, mais le fait que les verts ne reçoivent que trois fois dans cette campagne de D2 ne leur laisse pas le droit à l'erreur dans l'optique du maintien.

Tipperary avait réussi une league très honorable en 2018 (4ème), confirmant ainsi une progression constante sous l'ère Kearns, en s'appuyant toujours sur une attaque prolifique.
Mais la concurrence s'annonce féroce cette saison, et il ne faudra rien gaspiller en prenant d'entrée des points face à Meath et Fermanagh.

Après un démarrage laborieux, Clare avait superbement redressé la barre pour aller chercher une méritoire et inattendue 3ème place. Mais Comme pour Tipperary, la tâche s'annonce encore plus rude en 2019, et il faudra encore réaliser des miracles pour ne serait ce que se maintenir à ce niveau. Difficile mais pas impossible. 


Le prono du Gaelic FC:

Les candidats à la montée:  Donegal, Armagh, Kildare

Le ventre mou: Fermanagh, Meath

La lutte pour le maintien: Cork, Clare, Tipperary