All-Ireland 2014

vendredi 28 mars 2014

GAA et mondialisation, enfin un vrai projet d'expension?

Voici une traduction d'un article (ici dans sa version originale) évoquant la volonté des membres de l'association de s'appuyer sur le développement récent des sports gaéliques à travers le monde pour créer un évènement au rayonnement international, prélude à une demande d'enregistrement du football et du hurling comme sports olympiques.
Ce qui peut apparaitre pour certains comme une plaisanterie s'avère en réalité comme parfaitement sérieux et envisageable pour Liam O'Neill, l'actuel président de la GAA.

Liam O'Neill, président de la GAA lors du congrès annuel en février.


O'Neill envisage une intégration au monde olympique.

Le nombre de médailles olympiques des délégations irlandaises pourrait, à plus ou moins long terme, se multiplier, si les projets ambitieux d'inscription à la liste des épreuves olympiques devaient se concrétiser.

Le président O'Neill affirme que le projet de coupe du monde des sports gaéliques, déjà dans les tuyaux, pourrait s'avérer une parfait tremplin pour une adhésion au CIO et une inscription parmi la très select liste des sports admis aux J.O.

Une idée fantaisiste? pour ceux qui ont assisté hier à Croke Park au lancement du plan de coopération et de développement de la GAA en Afrique du sud, le potentiel ne fait aucun doute.
Une douzaine de sud africains, membres des "south africans gaels" débarquant en chanson et entrainant même le président O'Neill dans une danse improvisée en signe de gratitude pour le plan de développement local.
L'objectif à long terme de la GAA étant de pouvoir compter sur des équipes sur les cinq continents dans le but d'organiser une véritable compétition mondiale, prélude à une demande d'adhésion officielle aux jeux olympiques pour nos sports nationaux.

"Je pense que le fait d'organiser une compétition de niveau international serait un tremplin idéal dans cet optique" déclare O'Neill.
Et de poursuivre, "les possibilités de développement sont exponentielles, songez, il y à vingt ans à peine, il nous aurait déjà semblé incroyable de pouvoir compter une équipe sur le continent.
En 1999, nous comptions quatre équipes en Europe, aujourd'hui nous en sommes à plus de soixante-dix! l'an dernier en Galice, dans le nord de l'Espagne, quatre équipes se sont crées de façon totalement indépendante.
En Bretagne, des équipes voient le jour de façon de plus en plus régulière, et de fait, la Bretagne est la seule région au monde ou l'enseignement des sports gaéliques fasse partie intégrante du programme scolaire de second niveau, alors oui avec un tel socle, ce n'est pas complétement utopique.

 De l'avenir du New York GAA


 Liam O'Neill a également profité de la plateforme de rencontre d'hier pour revenir sur la question de la participation du New York GAA au All Ireland.
En effet, des officiels du New York GAA avaient fait part de leur inquiétude quant à la poursuite de la participation de leur équipe au championnat, et ce, suite aux propos tenus par O'Neill lui même en début de semaine.

"Il n'en est pas question", affirme le président de la GAA, "nous avons simplement évoqué une vision de l'avenir et dans cette vision, la tenue d'une coupe du monde (une proposition du board du moyen-orient) à laquelle pourrait participer une sélection New Yorkaise est une possibilité, cela n'implique rien d'autre."
les joueurs du New York GAA avant un match contre Sligo en  2012
L'avenir de New York dans le championnat n'est certainement pas remis en cause! Nous venons d'investir un peu plus de 3 millions de dollars (2,2 m de €) dans les infrastructures à New York, pour une bonne part à Gaelic Park mais également dans l'entretien des locaux et terrains des Shannon Gaels (dans le Queens) ainsi qu'à Rockland (au nord ouest de Manhattan), ce n'est donc pas pour désengager New York GAA des championnats.
Nous voudrions faire progresser les jeux gaéliques à New York, impliquer plus de monde et mettre en place un véritable programme de formation pour les américains natifs (non immigrés irlandais de fraiche date). C'est l'un des défis qui nous est proposé à l'étranger.

En outre, O'Neill a confirmé la poursuite d'un évènement international déjà existant, les series "international rules" en Australie.
En 2013, les Australiens, rompant avec la tradition, avaient envoyé en Irlande une équipe entièrement composée de joueurs "indigènes", ces derniers n'avaient pas pesé bien lourd, concédant deux lourdes défaites face à leurs homologues irlandais et laissant planer un doute sur la poursuite de l'organisation de cet évènement.
"Il y aura bel et bien un évènement là bas à l'automne impliquant nos joueurs et les leurs", à t-il simplement conclu.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire