All-Ireland 2014

mardi 6 août 2013

Dublin sera toujours Dublin...

Les meilleurs choses ont une fin,
et ces choses là figurent toujours parmi les meilleurs...
Pour consacrer une part essentielle de son séjour à sa passion,  il faut une femme essentielle, et la mienne l'est...en tout points.
Je comprends aussi un peu plus à chaque fois,  à quel point j'aime cette ville (Dublin) et à quel point j'entretiens avec elle un rapport autant charnel que spirituel.
Il devrait d'ailleurs être vivement conseillé par tous les guides touristiques de la planète à destination de L'Irlande d'effectuer un pèlerinage à Croke Park et, si possible,  de choisir la date de son séjour en fonction du calendrier du championnat,
car comment connaître, comprendre et aimer cette terre,  en passant à côté de l' aspect majeur de la culture irlandaise que représente ce sport?
L'histoire moderne de ce pays se confond avec celle du football gaélique,  et l'épreuve que je narre depuis maintenant plus de deux mois, rythme inlassablement tous les étés de ses habitants.

Même sans assister aux matchs, on peut ressentir à travers la ville,  durant tout un weekend,  la ferveur qui anime chaque rue, les fans débarquant de tous les coins du pays arborant maillots et drapeaux aux fenêtres des voitures, c'est aussi cela l'essence de L'Irlande,  l'essence de Dublin, il faut vivre ça une fois dans sa vie.
Par la grâce d'internet et de ce blog,  j'ai aussi eu la chance de rencontrer physiquement un de mes lecteurs,  auquel je dois d'ailleurs deux euros à valoir sur une guinness (valable dans toute l'Europe).

Pour une analyse plus poussée des tenants et aboutissants de ce bank hollyday weekend de quarts de finale, je vous donne rendez-vous à demain et durant tous ce mois d'août, histoire de maîtriser votre GAA sur le bout des doigts et de briller dans les pubs pour les demi-finales du 25 août (Mayo-Tyrone) et du 1er septembre (Dublin-Kerry).

1 commentaire: