All-Ireland 2014

lundi 17 février 2014

All-Ireland des clubs, les élus du St.Pat's day

 Le vent nouveau qui souffle sur le football gaélique depuis le début de cette année 2014 s'est parfaitement illustré à l'occasion de la superbe première demi-finale du All-Ireland des clubs ce samedi entre Castlebar Mitchels (Mayo) et Dr.Crokes (Kerry).
Une statistique parle d'elle même, 2 buts et 11 points inscrits "dans le jeu" avant la 31ème minute et le premier point sur "free"! Un fait s'expliquant en grande partie par les récents changements intervenus dans les règles et concernant le fameux "carton noir" ainsi que la loi de l'avantage.
Même en seconde période, le nombre de points sur frees est demeuré relativement faible.

On connait la rengaine de l'équipe dépendante d'un seul homme, spécialement dans les compétitions de clubs, et si elle s'avère souvent  fausse, force est de reconnaitre que ce match nous aura prouvé à quel point un joueur d'exception peut peser sur le sort d'une partie.
Pour le meilleur et pour le plus grand bonheur des Mitchels avec un Barry Moran, positionné de façon aussi surprenante que judicieuse au poste 14 (avant-centre), et se fendant d'un match de très haut niveau, dominant nettement- notamment dans les airs- son adversaire direct Eoin Brosnan dont l'expérience au poste de full back était d'ailleurs assez modeste avant ce match.
Mais aussi pour le pire et le grand désespoir de Dr.Crokes obligé de se passer de son maitre à jouer, Colm "the gooch" Cooper, sorti suite à une blessure au genou après 2 points inscrits et 20 minutes de jeu.
Sans lui, son équipe s'est retrouvée comme orpheline et sans leader naturel, n'inscrivant qu'un faible 1-05 sur les trois derniers quarts de la rencontre quand son adversaire en passait 2-09.

Crokes2
A.O'Donovan (Dr.Crokes) réconforté par un fan après sa sortie sur blessure

Ce 15 février n'était décidément pas, loin s'en faut, le jour des crokes, puisque après le gooch, c'est Ambrose O'Donovan qui devait quitter le terrain prématurément, ce dernier avait largement participé à la réorganisation de son équipe après la sortie de Cooper en étant impliqué sur les 5 points inscrits par les jaunes et noirs durant l'interval de temps compris entre la 20ème et la 48ème minute à laquelle il dut à son tour quitter ses co-équipiers.

Ce fut là le coup de massue finale, puisque Dr.Crokes n'inscrira plus le moindre point lors des douze dernières minutes pendant que les champions du Mayo marqueront encore 1 but et 4 points.

Il faut saluer la gestion de l'effectif et les choix tactiques du manager des mitchels, Pat Holmes, ainsi que le gros travail de discipline défensive qu'il a imposé à son équipe, ses hommes ne concédant que très peu de frees.

Gageons que le manager de Mayo, James Horan, et ses adjoints devront étudier sérieusement l'hypothèse de lancer Barry Moran au poste d'avant-centre durant la prochaine campagne estivale, car la plupart des observateurs s'accordent sur le fait que Mayo ne pourra pas, si il veut aller décrocher la "Sam" en septembre, faire l'économie d'une restructuration majeure sur le front de l'attaque.

Dr.Crokes voit s'évanouir ses rêves de finale pour la troisième année consécutive après les défaites contre les Crossmaglen Rangers en 2012 et les Ballymun Kickhams en 2013.

Ses fans regretteront certainement de ne pas avoir vu Eoin Brosnan repositionné plus tôt dans le match, tant ses qualités offensives auraient pu peser sur le sort de cette demi-finale lors des passages de forte possession de son équipe.

Fiche de match, Castlebar Mitchels 3-13/ 1-11 Dr.Crokes


CASTLEBAR MITCHELS: Ciarán Naughton; Alan Feeney; Ray O’Malley, Eoghan O’Reilly; Donie Newcombe, Tom Cunniffe, Patrick Durcan; Barry Moran, Ger McDonagh; Neil Lydon, Aidan Walsh, Richie Feeney; Danny Kirby, Tom King, Neil Douglas.
Remplaçants: David Joyce pour Alan Feeney (52'), James Durcan pour Richie Feeney (52').

DR CROKES: David Moloney; Fionn Fitzgerald, Mike Moloney, John Payne; David O’Leary, Eoin Brosnan, Kieran Ward; Ambrose O’Donovan, Johnny Buckley; Alan O’Sullivan, Daithi Casey, Brian Looney; Kieran O’Leary, Colm Cooper, Shane Doolan.
Remplaçants: Micheál Burns pour Colm Cooper (18'), Shane Meyers pour Kieran Ward (30'), Gavin O’Shea pour Ambrose O’Donovan (49'), Chris Brady pour Brian Looney (53').
Arbitre: Cormac Reilly (Meath)

Les points:

Points pour Castlebar: Patrick Durcan 2-0, Tom King 1-3 (0-2 sur free), Richie Feeney 0-2, Barry Moran 0-2, Aidan Walsh 0-2, Neil Lydon, Donie Newcombe, Ger McDonagh, Neil Lydon 0-1 chacun. Points pour Dr Crokes: Kieran O’Leary 1-0, Alan O’Sullivan 0-3 Ambrose Donovan 0-2, Colm Cooper 0-2 Kieran Ward, Fionn Fitzgerald, Daithi Casey, Johnny Buckley 0-1 chacun.




Dans la deuxième demi-finale, les champions de Dublin ont fait parler leur expérience et leurs qualités de nerfs pour retrouver la finale, six ans après leur victoire à l'arrachée face aux Nemo Rangers (Cork) 1-11/0-13.

Le club du quartier de Marino pensait avoir fait le plus dur en début de deuxième période avec les points inscrits par Mossy Quinn, Dermo Connolly et Gavin Burke, possédant à ce moment une marge de sécurité , mais l'excellent Daniel McKinless ramenait Ballinderry dans le sillage des Vinnies grâce à un but inscrit à la 48ème minute.
Les deux buts inscrits par Mossy Quinn et Ciaran Dorney dans les dix premières minutes se seront avérés décisifs et permettent à St.Vincents de se qualifier pour la grande finale du All-Ireland le 17 mars prochain à Croke Park. Les vinnies tenteront de décrocher le troisième titre de leur histoire.

la fiche de match, St.Vincents 2-14/ 1-13 Ballinderry Shamrocks


St. Vincents: Michael Savage; Michael Concarr, Jarleth Curley, Hugh Gill; Cameron Diamond, Kevin Bonnie, Brendan Egan; Daithí Murphy, Eamon Fennell; Gavin Burke, Diarmuid Connolly, Shane Carthy; Tiaran Diamond, Ciarán Dorney, Tomás Quinn.
Ballinderry Shamrocks: Michael Conlon; Darren Lawn, Connor Nevin, Michael McIver; Raymond Wilson, Gareth McKinless, Ryann Scott; Kevin McGuckin, James Conway; Daniel McKinless, Enda Muldoon, Dermot McGuckin; Coilín Devlin, Ryan Bell, Conleith Gilligan.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire