All-Ireland 2018

mardi 5 juin 2018

Ulster- Arlene Foster (DUP) invitée à la finale provinciale ou l'histoire conflictuelle et séculaire entre GAA et unionistes.

Arlene Foster (leader du DUP). Credits: The Irish News- photo: Hugh Russell


Malgré les incertitudes et les tensions relatives au brexit, et un an après les négociations houleuses pour la formation d'une coalition suite aux élections législatives dans la province, la situation évolue lentement mais sûrement en Ulster.
Arlene Foster, ex première ministre d'Irlande du Nord et leader du DUP (Parti Unioniste Démocrate) pour la circonscription de Fermanagh-South Tyrone (qui fut aussi celle de feu Bobby Sands) a affirmé ne pas être opposée à l'idée d'assister à la prochaine finale de la province pour laquelle Fermanagh s'est qualifié dimanche dernier.
Après avoir rédigé un twit de félicitation à l'adresse des joueurs, et interrogée sur sa possible présence dans les tribunes de Clones, elle a laissé ouvert le champ des possibles.



"La qualification de Fermanagh pour la finale provinciale est une grande performance, nombre de mes voisins sont très impliqués dans la GAA, et J'ai conscience de l'importance que ce succès revêt pour eux...je prendrai évidemment en considération toute invitation qui me sera faite... D'ici là (le 24 juin) de l'eau aura coulé sous les ponts. Nous verrons bien..."

La GAA a longtemps été perçue par les unionistes comme une officine nationaliste et donc quasi terroriste, elle est même toujours considérée en tant que tel par une part importante des habitants protestants de l'Ulster.
En 2004, Nelson McCausland, secrétaire délégué à la culture du DUP, rappelait son point de vue sans nuances dans une lettre ouverte adressée au quotidien Irish News. Un point de vue qui était alors également celui de son parti.
"la GAA représente bien plus qu'une organisation sportive...il fait savoir qu'elle a un agenda et que cet agenda est motivé par le nationalisme et le républicanisme irlandais...la Nally Stand (une des tribunes de Croke Park) porte le nom de Patrick William Nally, premier président de la Fraternité Républicaine Irlandaise (IRB), une organisation terroriste...autre exemple,le trophée remis au vainqueur du All-Ireland est la Sam Maguire Cup, Maguire était lui aussi un membre éminent de l'IRB, ce groupe fournissait des armes aux terroristes en Irlande et désignait des innocents en Angleterre comme cibles pour les meurtriers républicains".

Depuis plusieurs années, on recense malgré tout quelques gestes de détente de la part de politiciens loyalistes.
En janvier 2008, Edwin Poots était devenu le premier représentant du DUP à assister à une rencontre de football gaélique (Down-Donegal en McKenna Cup à Newry).
En janvier 2012, l'ancien numéro 1 du parti, Peter Robinson, s'était également rendu au Armagh Athletic Grounds à l'occasion de la finale de cette même compétition opposant Derry à Tyrone en compagnie de L'ex leader du Sinn Fein Martin McGuinness.

Péter Robinson (au centre) 

Les deux avaient toutefois attendu que le "chant du soldat", (l'hymne de la république d'Irlande joué avant chaque match en GAA) ne soit terminé avant de prendre place en tribune.

En novembre 2016, le ministre des sports d'Irlande du Nord, Paul Givan, également membre du DUP, s'était rendu dans les installations du club de St.Patrick's GAC à Lisburn dans le comté d'Antrim au sud ouest de Belfast, dans le cadre d'une attribution de subvention, et pour la première fois de sa vie, y avait tapé dans un ballon de football gaélique avec des jeunes du club.

Les signes de détente de part et d'autre s'accumulent depuis les accords du Vendredi Saint signés.en 1998, mais la situation reste d'une grande fragilité. Les négociations liées au brexit seront décisives dans la lente évolution des relations entre GAA et unionistes dans la province.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire